Progrès dans la destruction des armes chimiques abandonnées par le Japon en Chine

Posted on

Les Chinois et Japonais progressent dans la destruction du stock d’armes chimiques abandonnées par l’armée impériale nippone en Chine à la fin de la Seconde Guerre mondiale, a indiqué lundi 19 septembre l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).

Quelque 90.000 armes chimiques abandonnées ont été déclarées sur le territoire chinois, dans plus de 90 emplacements, a indiqué l’OIAC, basée à La Haye, aux Pays-Bas. «Sur les près de 90.000 armes chimiques abandonnées en Chine, 60.170 avaient été détruites en juin 2022», selon des briefings de responsables chinois et japonais, a salué l’organisation dans un communiqué.

Rare exemple de coopération

La coopération entre la Chine et le Japon «témoigne également de l’efficacité et du succès de la Convention», salué l’Ambassadeur Ziad MD Al Atiyah, président du Conseil exécutif de l’OIAC et représentant permanent du Royaume d’Arabie saoudite auprès de l’organisation. Une usine de destruction d’armes chimiques, bâtie par le Japon à Haerbaling, a en 2014 commencé à neutraliser le plus grand stock de munitions abandonnées par l’armée impériale nippone à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les installations de destruction fonctionnent avec une main d’œuvre à la fois chinoise et japonaise, dans un rare exemple de coopération entre les deux pays sur la question sensible des responsabilités de Tokyo pour son rôle pendant la dernière guerre.

À lire aussiArmes chimique, viols: accusations en série contre l’armée russe à Marioupol

La Chine et le Japon ont signé la Convention des Nations unies sur l’interdiction des armes chimiques en 1997. Deux ans plus tard, les deux pays ont signé un mémorandum dans lequel le Japon s’engageait à fournir les fonds, l’équipement et le personnel nécessaires à l’excavation et à la destruction de toutes les armes chimiques abandonnées. Le terme a été plusieurs fois repoussé. Des armes chimiques abandonnées par le Japon avaient été répertoriées sur plusieurs dizaines de sites en Chine, ce qui fait courir un danger réel pour la sécurité de la population et pour l’environnement.

Le Japon avait procédé, en coopération avec la Chine et conformément aux dispositions de l’OIAC, à des opérations d’excavation et de récupération d’armes chimiques abandonnées. Une fois récupérées, ces armes ont souvent été stockées dans des entrepôts provisoires en Chine.

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services