Guerre en Ukraine : frappe russe, inquiétudes autour de Zaporijjia, nouveau tribunal… Où en est le conflit ?

Posted on

LE POINT SUR LA SITUATION – Au lendemain d’une journée d’hommages et de vives tensions marquée par une nouvelle frappe russe, les deux pays entament leur septième mois de conflit armé.

L’Ukraine et la Russie entrent dans un septième mois de conflit armé. Au lendemain de la fête nationale ukrainienne célébrant les 31 ans de l’indépendance du pays, les manifestations de soutiens diplomatiques se sont succédé envers Kiev et les tensions ravivées avec Moscou. Le Figaro fait le point.

La centrale nucléaire de Zaporijjia «totalement déconnectée» du réseau, annonce l’opérateur

La centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, sous contrôle russe et victime de plusieurs bombardements, est «totalement déconnectée» du réseau après l’endommagement des lignes de communication, a annoncé jeudi 25 août l’opérateur ukrainien Energoatom. «Les deux réacteurs de la centrale en fonctionnement ont été déconnectés du réseau. En conséquence, les actions des envahisseurs ont provoqué une déconnexion totale de la centrale nucléaire de Zaporijjia du réseau électrique, pour la première fois dans son histoire», a indiqué le groupe d’État Energoatom sur Telegram.

À lire aussiUkraine : la centrale nucléaire de Zaporijjia est «totalement déconnectée» du réseau, annonce l’opérateur

Toute tentative russe de détourner l’énergie nucléaire ukrainienne serait «inacceptable», prévient Washington

La diplomatie américaine a prévenu jeudi que toute tentative russe de détourner l’énergie nucléaire de l’Ukraine, où la centrale de Zaporijjia a été déconnectée du réseau national selon son opérateur, serait «inacceptable». «L’électricité qu’elle produit appartient de droit à l’Ukraine et toute tentative de déconnecter la centrale du réseau ukrainien pour rediriger (l’électricité) vers les régions occupées est inacceptable», a déclaré à la presse Vedant Patel, porte-parole du département d’Etat.

Vladimir Poutine signe un décret pour agrandir l’armée russe

Le président russe Vladimir Poutine a signé jeudi un décret ordonnant d’augmenter de 10% le nombre de militaires que compte l’armée, en pleine offensive contre l’Ukraine et sur fond de tensions croissantes avec les pays occidentaux. L’armée devra compter deux millions de membres, dont 1,15 million de soldats, contre 1,9 million, dont un peu plus d’un million de combattants, en 2017, selon ce décret publié par le gouvernement et entrant en vigueur le 1er janvier prochain. Concrètement, sans compter le personnel civil, cela représente une augmentation de 137.000 militaires, soit plus du dixième de la force de combat actuelle.

À lire aussiEn pleine guerre en Ukraine, Vladimir Poutine signe un décret pour grossir les rangs de l’armée russe

Frappe russe sur une gare : 25 morts selon Kiev, 200 soldats tués selon Moscou

Le bilan du bombardement russe qui a frappé mercredi 24 août soir une gare ferroviaire dans le centre de l’Ukraine est monté à 25 morts et 31 blessés, a annoncé jeudi 25 août l’opérateur des trains ukrainiens. «Selon les informations de la matinée, nous avons 25 morts dont deux enfants. Trente-et-une personnes ont été blessées, dont deux enfants», a indiqué la société sur Telegram. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait annoncé cette «frappe de missile russe» mercredi soir au début de son discours par vidéo devant le Conseil de sécurité de l’ONU, en faisant état d’un premier bilan de 22 morts.

Du côté de Moscou, le discours n’est pas le même. La Russie a affirmé ce jeudi avoir tué «plus de 200 militaires ukrainiens» dans cette frappe. Un missile Iskander «a directement touché un train militaire dans la gare de Tchapliné, dans la région de Dnipropetrovsk, éliminant plus de 200 militaires de la réserve des Forces armées ukrainiennes» ainsi que des équipements, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. D’après le ministère russe, ce train était «en route pour les zones de combat» dans l’est de l’Ukraine où des affrontements ont lieu entre les troupes de Kiev et celles de Moscou. La frappe a eu lieu sur la gare de Tchapliné dans la région de Dnipropetrovsk, dans le centre de l’Ukraine. Selon Volodymyr Zelensky, quatre wagons passagers ont pris feu.

À lire aussiFrappe sur une gare en Ukraine : Moscou affirme avoir tué «plus de 200 militaires»

Les responsables «devront rendre des comptes», affirme Josep Borrell

Les responsables des bombardements russes ayant touché la gare ferroviaire et des habitations de Tchapliné, dans le centre de l’Ukraine, «devront rendre des comptes», a averti ce jeudi le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell. «L’UE condamne fermement les frappes russes atroces menées contre des civils» en Ukraine mercredi, jour de la fête nationale, a-t-il tweeté.

Josep Borrell le 18 août 2022. JOHANNA GERON / REUTERS

La Russie a massivement utilisé des armes à sous-munitions en Ukraine

La Russie a massivement utilisé des armes à sous-munitions en Ukraine, causant des centaines de victimes civiles et endommageant des habitations, des écoles et des hôpitaux, a déclaré jeudi un organisme de surveillance. «Des centaines d’attaques d’armes à sous-munitions menées par les forces russes ont été documentées, signalées ou auraient eu lieu en Ukraine cette année», indique l’Observatoire des armes à sous-munitions (Cluster Munition Coalition, CMC) dans son rapport annuel. «Les forces ukrainiennes semblent également avoir utilisé l’arme à plusieurs reprises dans le conflit en cours», qui a débuté le 24 février avec l’offensive russe, selon l’organisme. Ni la Russie ni l’Ukraine n’ont adhéré à la convention interdisant ces armes, qui a 110 États parties et 13 autres signataires.

À lire aussiSix mois de conflit en Ukraine : et le fantasme de la Nouvelle-Russie réveilla l’impérialisme russe

L’ONU demande à Poutine de stopper son «attaque armée» en Ukraine

La Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a demandé jeudi au président russe Vladimir Poutine de mettre fin «à l’attaque armée contre l’Ukraine», réclamant par ailleurs la démilitarisation de la centrale nucléaire de Zaporijjia, plusieurs fois bombardée. À l’occasion de sa conférence de presse de fin de mandat, Michelle Bachelet a brièvement mentionné le conflit en Ukraine. «J’appelle le président russe à mettre fin à l’attaque armée contre l’Ukraine», a-t-elle déclaré. «La centrale de Zaporijjia doit être immédiatement démilitarisée», a-t-elle ajouté.

À lire aussiVladimir Fédorovski: «Sans Staline,on ne comprend pas Poutine»

Une fête nationale teintée d’hommages

Après un semestre de guerre, l’anniversaire de l’indépendance acquise en 1991 vis-à-vis de l’URSS n’a pas donné lieu à des festivités, même si la diaspora ukrainienne a organisé de nombreux rassemblements à travers le monde (France, Pologne, Israël…). Volodymyr Zelensky et son épouse ont rendu hommage aux soldats ukrainiens tués en observant une minute de silence et en déposant des bouquets jaune et bleu – couleurs du drapeau national – devant un mémorial du centre de Kiev, avant d’assister à un rassemblement dans la cathédrale Sainte Sophie avec les chefs des principales confessions religieuses.

À Berlin, des manifestants témoignent leur soutien à l’Ukraine. ODD ANDERSEN / AFP

L’Ukraine a reconnu lundi la mort de près de 9000 soldats depuis le début du conflit – un bilan probablement inférieur à la réalité, selon les observateurs. Côté russe, près de 80.000 soldats auraient été tués ou blessés depuis le début de l’invasion, avait estimé début août le numéro trois du Pentagone américain. Les autorités de Kiev, où des sirènes d’alerte ont retenti dans la matinée, y ont interdit tout rassemblement public de lundi à jeudi. Dans le Nord-Est, le gouverneur de la région de Kharkiv a ordonné un couvre-feu de mardi soir à jeudi matin.

L’Ukraine souhaite créer un tribunal international spécial dès l’an prochain

Kiev a l’intention de créer dès l’an prochain un tribunal international, afin d’y juger le président russe Vladimir Poutine et les responsables de l’invasion de l’Ukraine, a révélé à l’AFP un haut responsable ukrainien. Ce plan en vue de la création de ce tribunal qui devra se prononcer sur le «crime d’agression» de la Russie est chapeauté par Andriï Smirnov, le chef adjoint de l’administration présidentielle ukrainienne.

«C’est la seule option pour que soient tenus rapidement responsables les criminels qui ont démarré la guerre contre l’Ukraine. La meilleure, la plus rapide et la plus efficace», a insisté dans un entretien à l’AFP Andriï Smirnov. Le «crime d’agression» est similaire à la notion de «crime contre la paix» utilisée dans les procès de Nuremberg et de Tokyo au sortir de la Seconde Guerre mondiale. La Cour pénale internationale (CPI) a déjà commencé à enquêter sur les crimes pour lesquels elle est compétente (génocide, crime contre l’humanité et crime de guerre) mais ne peut se saisir des accusations de «crime d’agression» car ni Moscou, ni Kiev n’ont ratifié le Statut de Rome l’établissant en 2010.

À VOIR AUSSI – Ukraine: l’ambassadeur russe à l’ONU dit vouloir voir «tous les objectifs» de l’opération militaire «atteints»

L’inquiétude d’un référendum russe en Ukraine

Moscou pourrait annoncer dès cette semaine un ou plusieurs référendums «illégitime» en Ukraine occupée, pour tenter de justifier une annexion de territoires ukrainiens à la Russie, a déclaré mercredi à la presse un porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby. «Nous avons des informations selon lesquelles la Russie continue de préparer des simulacres de référendum» à Kherson (sud), à Zaporijjia, dans les régions séparatistes de Donetsk et Lougansk, ainsi qu’à Kharkiv, a déclaré John Kirby, porte-parole de l’exécutif pour les questions de sécurité nationale.

«La direction russe a donné pour instruction de préparer la tenue de ces référendums», a-t-il ajouté. «En fait, nous nous attendons à une annonce russe sur le ou les premiers de ces simulacres de scrutins avant la fin de la semaine». «Les États-Unis et la communauté internationale ont été très clairs: toute tentative visant à contrôler un territoire souverain de l’Ukraine sera considérée comme illégitime», a poursuivi John Kirby.

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services